+ 33 (0) 489 020 195 + 33 (0) 623 681 589 Fichiersemail met à votre disposition des fichiers d'emails garantis pour votre prospection commerciale. ACCUEIL

Ce service est ouvert du Lundi

au Vendredi de 10 h à 19 h

Appelez-nous ! La solution de paiement en ligne la plus simple et la plus sécurisée. Vous pouvez aussi payer pour chèque ou virement, Merci.
Resultat test PageRank
Tout est dans le menu ci-dessus.
Imprimer la page
Nous contacter

Votre panier

La qualité d’abord et la garantie ensuite !
Haut de la page
Pour payer par chèque ou virement, cliquez ici
Recommandez notre site à vos amis !
Inscription Adresses-email.com



Il y a urgence ! : Le minimum, C’est ICI

Voir Résultats 2011 et 2012

Le parcours est semé d’embûches !

Entre 20 et 50 % des e-mail n’arrivent pas dans la boîte de réception de vos destinataires et ce même si ces derniers en ont autorisé l’envoi !

De très gênant, il peut s’avérer catastrophique quand le nombre de messages bloqués devient très important.

Mettez toutes les chances de votre côté pour que vos courriels n’atterrissent pas dans la boîte des indésirables de vos destinataires, car il est possible d’augmenter le taux de délivrabilité.

C’est l’objet de cet article.



DELIVRABILITE


LA TRANSPARENCE AVEC LES DESTINATAIRES


Attirez l'attention de vos abonnés sur le filtrage antispam
Si vous collectez les adresses sur votre site Web, n'hésitez pas à prévenir les inscrits que les e-mails envoyés par vos soins risquent d'être bloqués par le filtre anti-spam de leur boîte. N'hésitez pas à placer un écran d'explication juste après l'inscription (surtout si un mail de confirmation ou de validation est envoyé dans la foulée) :

Merci de vous être abonné à notre newsletter.
Vous allez recevoir dans quelques instants un e-mail de confirmation / validation.
Si ce dernier n'apparaît pas dans votre Boîte de réception, allez vérifier qu'il n'a pas atterri par mégarde dans votre dossier Spam. Si c'était le cas, sélectionnez le message et utilisez la commande Signaler comme non spam ou Courriel propre. N'hésitez pas, pour plus d'efficacité encore, à placer l'expéditeur de ce courrier dans votre carnet d'adresses.

En cas de mauvais aiguillage, les destinataires modifieront ainsi eux-mêmes les critères de filtrage en votre faveur.

Proposez systématiquement la désinscription
C'est tout d'abord, rappelons-le, une obligation légale. En outre, la présence d'un lien de désinscription évite de braquer le destinataire qui n'est pas (ou plus) interessé par le contenu de votre message. Un destinataire agacé qui ne trouverait pas le moyen de se désinscrire pourrait considérer votre message comme du spam et le signaler avec les outils qu'il a à disposition. Et faire ansi baisser votre cote, ce qui vous pénaliserait pour vos prochains envois.

Nous vous conseillons les formules suivantes à insérer en haut ou bas de page :


Formulaire sur votre site (exemple) :

Merci de vous être abonné à notre newsletter.
Vous allez recevoir dans quelques instants un e-mail de confirmation / validation.
Si ce dernier n'apparaît pas dans votre Boîte de réception, allez vérifier qu'il n'est dans votre dossier Spam. Si c'était le cas, sélectionnez le message et utilisez la commande Signaler comme non spam ou Courriel propre. N'hésitez pas pour plus d'efficacité encore à placer l'expéditeur de ce courrier dans votre carnet d'adresses.


Sur vos e-mail de prospection :

Les mails qui vous sont adressés transitent par un antivirus et un anti-spam. Pour vous assurer que les e-mails en provenance de (Votre nom apparent d’e-mail expéditeur ou votre adresse e-mail) arrivent bien dans votre boîte de réception et non pas dans votre dossier anti-spam, ajoutez (Votre adresse e-mail) à votre répertoire d'adresses.


SOIGNEZ LA COMPOSITION DE VOS COURRIERS


Les spammeurs usent de différentes techniques pour contourner les filtres ou attirer l'attention des internautes. Ne procédez surtout pas comme eux si vous voulez montrer patte blanche.


· L'objet du mail :

  • Il ne doit pas être vide, ni être écrit entièrement en majuscules
  • Evitez l'utilisation des caractères "!", "%", "/", "€" ou "$"
  • Fuyez les répétitions de mots, n'espacez pas démesurément les mots
  • Evitez les termes à caractère sexuel ou identifiés à un domaine trusté par le spam (régimes amincissants, loterie, etc.)

· Le corps du mail :

  • Respectez un bon équilibre entre texte et image, n'utilisez surtout pas d'image unique
  • Utilisez des tailles de police normales, n'écrivez pas ton sur ton en utilisant pour le texte la couleur de fond de votre courriel
  • Réduisez le nombre de lignes vides, sans texte
  • Placez des textes courts dans les balises Alt des images
  • Bannissez les balises IFRAME, TBODY et les commentaires de votre code HTML

· Pour le reste :

  • N'utilisez pas la priorité "Haute"
  • Evitez les pièces attachées


En résumé : n'en faites pas trop !


NETTOYEZ VOS FICHIERS D’ADRESSES

La plupart des filtres antipourriel assimilent à du spam un envoi générant un taux de retour (NPAI) supérieur à 20 %. Bichonnez donc vos fichiers en en retirant régulièrement les adresses invalides. Appuyez-vous pour cela sur les messages d'erreur que vous recevez en retour d'un envoi. Sachez que certains logiciels prennent en compte les retours pour éliminer automatiquement les adresses périmées.


CHOISISSEZ BIEN VOTRE SERVEUR SMTP


Tous les serveurs SMTP ne sont pas égaux devant le filtrage antispam :

· Certains FAI sont systématiquement bloqués par certains webmails (et vice-versa).

· Certains serveurs SMTP liés à des sites Web sont blacklistés. Si vous disposez d'un hébergement mutualisé, et qu'un site Web hébergé sur la même machine que le vôtre spamme allégrement, vous serez considéré comme spammeur.

Retenez que plus vous maitrisez votre serveur SMTP et mieux vous respectez les règles en matière d'envoi massif, plus grand sera votre taux de délivrabilité.

Sachez aussi qu'un grand nombre de serveurs de courriers pratiquent le Reverse DNS. Ils vérfient que l'adresse IP utilisée pour l'envoi correspond bien à celui de votre site Web.


METTRE EN OEUVRE LES TECHNIQUES D’AUTHENTIFICATION


Plusieurs techniques concurrentes et complémentaires permettent aujourd'hui de distinguer le vulgaire spam de l'e-mail marketing. On note parmi elles SPF, Sender ID et Domain Keys qui peuvent être mise en oeuvre pour votre serveur de mail (à condition que vous ayez la main dessus).

· SPF
Le SPF est une technologie qui permet d'identifier si l'expéditeur d'un e-mail est bien celui qu'il prétend être. Elle serait mise en oeuvre sur 40 % des serveurs. Le SPF consiste à ajouter un élément dans la zone DNS du domaine de l'adresse d'envoi, qui indique quels serveurs sont autorisés à envoyer des e-mails en son nom.

o Pour savoir si le SPF est valide pour votre domaine, rendez-vous sur DNSstuff (en anglais), entrez le nom de votre domaine dans le champ DNSreport et vérifiez la ligne SPF (vous pouvez aussi utiliser les services de Mxtoolbox).

o Si le SPF n'est pas configuré pour votre domaine, répondez aux questions de l'assistant  Microsoft (en anglais). A la fin de la procédure, une entrée SPF vous sera proposée. Il vous faudra l'ajouter à la zone DNS du domaine utilisé pour l'envoi (TXT record). Contactez votre hébergeur si vous n'avez pas la possibilité de réaliser vous-même cette opération.

· Sender ID
Le Sender ID est une extension (non standardisée) du SPF, proposée par Microsoft et utilisée sur Hotmail. Plus d'informations sur le site de Microsoft (en anglais), depuis lequel vous pouvez effectuer une déclaration Sender ID.

· DomainKeys
DomainKeys est un équivalent du SPF, initialement développé par Yahoo. Vous trouverez sur le Net une documentation officielle (en anglais). Cette technique est plus complexe à mettre en place que le SPF. Mais pour l'instant, elle ne serait mise en oeuvre que par 15 % des serveurs.

· Au fait ! Vérifiez que votre serveur n'est pas blacklisté
Vous pouvez également consulter si l'adresse IP du serveur figure dans une liste noire de spammeurs : entrez l'IP dans le formulaire de DNS Stuff (en anglais).


Vous pouvez aussi utiliser des services d'accréditation pour figurer sur les listes blanches comme Sender Score Certified de Return Path.


QUELQUES AUTRES ARTICLES QU’IL VOUS FAUT CONNAITRE


Délivrabilité des emails : annonceur, prenez garde ! LA REPUTATION

Par le Journal du Net


La réputation de l'adresse IP dans le domaine de la délivrabilité des emails est connue et contrôlée. Mais qu'en est-il de la réputation de l'adresse url ? Que se passe-t-il quand vos contacts ne reçoivent pas la communication d'un de vos partenaires à cause d'un site web blacklisté ?


Tous les annonceurs qui utilisent le canal e-mail pour communiquer n'ont pas pu passer à côté du mot "délivrabilité". Pour rappel, ce mot, assez barbare à prononcer et à retenir, désigne l'ensemble des e-mails, pourtant légitimes, qui n'arrivent pas en boîte de réception des destinataires. Tous les prestataires d'e-mail marketing prennent ce phénomène très au sérieux surtout quand il s'agit de non-livraison de messages de service : confirmation d'achat, de livraison, d'inscription, de téléchargement...qui peut facilement générer un désordre considérable mais surtout une insatisfaction de la part des clients, une perte de chiffre d'affaires et un manque de crédibilité certain de la marque.
Derrière le mot "délivrabilité" s'en cache beaucoup d'autres tout aussi technique, notamment celui de "réputation".

Que signifie la réputation dans le domaine de l'e-mail marketing ?
Les Fournisseurs d'Accès Internet intègrent quasiment tous un calcul interne à la réputation du serveur d'e-mail utilisé pour l'envoi. Grâce à ce score, chaque FAI va juger de la nature du message : e-mail légitime ou spam.
Il est toujours bon de rappeler les indicateurs qui calculent la réputation du serveur d'e-mail : le taux de plainte, le taux de rejet, l'historique des adresses emails invalides, le volume d'emails envoyés, le contenu html du message, la configuration technique du serveur d'email et ils sont encore nombreux ! La délivrabilité des e-mails est une affaire de spécialiste. Il est donc indispensable de confier la gestion de ses campagnes à un prestataire reconnu de cette expertise.

Mais qu'en est-il quand les emails n'arrivent pas en boîte de réception à cause de la réputation d'un site web ?
Il y a quelques semaines, une campagne d'un célèbre annonceur a été diffusée sur la base d'opt-in de son partenaire. Les emails n'arrivaient pas en boîte de réception des destinataires de la base partenaire. On a d'abord cru à un problème classique de délivrabilité.
Après de nombreuses analyses, ce n'est ni l'adresse IP expéditrice qui posait problème, ni le code html de l'email, mais les liens url des images hébergés sur son site web.

Un lien url blacklisté ?
L'adresse web de l'annonceur est blacklistée. De ce fait, tous les e-mails commençant par : http:/ /
www.lannonceur.com/ sont sur liste noire. L'impact est immédiat sur les campagnes d'email marketing : tous les emails contenant un lien renvoyant vers ce site web n'arrivent pas en boîte de réception des destinataires de la base de données partenaire.

Le problème de délivrabilité est ici causé par une mauvaise réputation, non pas du serveur d'email utilisé, mais du site web.
Sans une intervention d'un expert en délivrabilité, les contacts de la base partenaire n'auraient jamais reçu la communication pour laquelle ils ont souscrit.

La cause ? De mauvaises pratiques en email marketing
Une des campagnes de ce célèbre annonceur a été envoyée sur une base de données de mauvaise qualité contenant des adresses pièges -spam trap. Dans ce cas, le domaine, et donc l'adresse url du site web, est directement considérée comme une source de spam.

Plus de précautions de la part des annonceurs ?
Beaucoup d'annonceurs sont peu regardant et ont peu de contrôle sur les bases de contacts des partenaires faisant du recrutement de nouveaux clients à travers la co-registration et les programmes d'affiliation. Néanmoins, depuis l'apparition de la réputation des sites Internet, les annonceurs ainsi que les plateformes d'affiliation devront être très vigilants quant à la qualité des pratiques appliquées par leur partenaire.

Jusqu'à présent, la responsabilité de la délivrabilité des e-mails reposait principalement sur la réputation et la qualité de l'environnement technique des prestataires en email marketing.
Dorénavant, les Directions Marketing devront adhérer à des règles plus strictes pour ne pas nuire non seulement à leur image mais également à la délivrabilité et donc à la rentabilité de leurs campagnes d'email marketing.

Vers une démocratie de la réputation de l'adresse url ?
Comme il existe une analyse technique de l'adresse IP et du contenu de l'email, il existe une analyse des adresses url présentes dans le corps du message.
Cette dernière analyse a pour but d'identifier et de filtrer l'email en fonction de l'action souhaitée : par exemple, le clic de l'utilisateur sur un lien promotionnel. Cette analyse est basée sur la détection des sites et des adresses url suspectes.

A l'heure actuelle, les FAI s'appuient sur une combinaison des techniques permettant d'identifier le spam : la validation du domaine émetteur, l'historique des transactions, l'enregistrement DNS, l'analyse du contenu...Dorénavant, on peut rajouter à cela, la réputation des adresses url présentes dans le corps du message.

Cette analyse encore embryonnaire il y a quelques mois, tend à se généraliser.
Le calcul de réputation sera de plus en plus appliqué sur les adresses url et deviendra sans doute une pratique courante d'ici quelques temps.

Alors, Mesdames et Messieurs les annonceurs, prenez-garde à la qualité du service fourni par vos partenaires !

Marion Bajeux


En conclusion

La délivrabilité représente un enjeu majeur. Adresses-email.com met en œuvre de nombreuses actions pour favoriser une bonne délivrabilité.
Adresses-email.com explique à ses clients quels sont les moyens, à leurs niveaux, pour améliorer la délivrabilité de leurs messages (normes de création des messages, politique d’identification, gestions de la base de contacts…).
La problématique de délivrabilité est en constante évolution et l’internaute y prend une place de plus en plus importante. Respectez vos contacts !

Règles incontournables

Pour créer une Newsletter qui ne soit pas considérée comme spam
Source de l'article : Arkantos consulting (Christophe Da Silva)  


 

Trop de newsletters, même sollicitées par les internautes n’atteignent plus les messageries ou arrivent directement dans les courriers indésirables.

Les conséquences : être classé en spam par un internaute ou les FAI/webmails engendre des répercussions négatives pour l’expéditeur : chute du ROI des campagnes e-mailing et une mauvaise image auprès des clients.


Les erreurs à ne pas commettre


L'objet de votre Newsletter  


  • Un objet uniquement en majuscule (Ex : OFFRE PROMOTIONNELLE)
  • Les signes "!", "%" ou "/" répétés plusieurs fois
  • Les signes € ou $
  • Les répétitions de mots
  • Les mots coupés par des points ou les mots espacés avec de nombreux espaces.
  • Les mots à caractère sexuel
  • L’adresse email de l’internaute dans le sujet
  • Les chiffres en début ou en fin se sujet
  • Les termes associés à la gratuité, aux régimes amincissants,...
  • Pas d’astérisque (*)  


Le corps du message de votre Newsletter

 

  • L’image unique
  • Trop d’images pour pas assez de texte
  • Trop de texte dans le code alternatif aux images (qui s’affiche quand les images ne sont pas chargées – attribut ALT)
  • Un grand pourcentage de lignes vides
  • La vidéo dans le corps du message
  • Les formulaires et le JavaScript
  • Les tableaux imbriqués
  • Les commentaires dans le code
  • Le flash et les iframes
  • Les balises <DIV> : privilégiez <p class=""> ou <td class="">
  • Les appels à des feuille de styles (CSS) hébergées ailleurs ou les styles déclarés en début de mail
  • Les contenus HTML trop courts
  • Une taille de police soit trop petite, soit trop grande (pas de <hx>)
  • Le flag de priorité mis à "importance haute"
  • Les pièces attachées
  • Une couleur de police proche de celle du fond
  • Les tailles négatives dans les attributs de la balise <FONT>
  • Pas de map sur les images. Il faut découper les images...
  • Éviter de mettre du texte dans des images surtout quand ce dernier est basé sur une police de caractère exotique et en italique.
  • La formule "cliquez ici" doit être évitée et remplacée plutôt par : "suivez le lien"
  • Pas de texte tout en majuscule
  • L’emploi de mots sensibles comme "gratuit" (employé seul, ou en combinaison avec des termes tels que : "essai", "argent", "exemple", "accès", "adhésion", etc…), "sexe", "XXX", "spam", "$$$", "chèques", "ordre de paiement", "revenu complémentaire", "vu à la TV"… Même en utilisant des termes apparemment inoffensifs comme "listes de moteurs de recherche", votre newsletter risque d’être pénalisée. Vous devez donc être extrêmement vigilant.
  • Respectez les taille et poids couramment utilisés

   

Conseils pour améliorer votre Newsletter  


Conseils pour améliorer l'objet de votre Newsletter

 

  • En minuscule sans exclamation
  • Inclure les termes du genre : news, newsletter, liste de diffusion...
  • Indiquer si possible la fréquence des envois (quotidien...)
  • Indiquer la date de l'envoi  

   

Conseils pour améliorer le corps du message de votre Newsletter  


  • Un équilibre à 50 / 50 entre le texte et l’image (au pire, 2/3 image 1/3 texte)
  • Des textes courts alternatifs aux images (balise Alt)
  • Un code HTML ne faisant pas appel à des styles hébergés en dehors du mail ou déclarés en début de mail
  • Pas de formulaires dans votre mail
  • Des liens vers les pièces attachées plutôt que les pièces attachées (en plus ce sera plus facile d’en mesurer la consultation)
  • Une version texte
  • Code HTML avec <TR> et <TD> uniquement
  • Intégrer les styles au sein des balises html
  • Faites une validation de conformité au W3C : http://validator.w3.org/
  • Texte aéré par des paragraphes (balise <p>)
  • Pas de mailto
  • Dans le cas d'utilisation de mots sensibles, le plus simple reste de les mettre en image
  • Préférez les balises <p align="center"> ou <div align="center"> à <td align="center"> (ATTENTION valable uniquement pour l'attribut "center" ; pour les autres styles, utilisez les balises p et td plutôt que div)
  • Encodage UTF 8
  • Encodage html pour les caractères spéciaux et accentués



Avant tout envoi, testez votre message dans au moins 2 logiciels spécialisé « anti-spam » vous vous apercevrez peut-être de petites erreurs dans votre code ou de style.


Toutes ces recommandations sont respectées lorsque vous nous confiez le routage de vos fichiers.




La Délivrabilité des E-mail

Garantie Exclusive

Divers

Conseils et Précisions

Fichiers étrangers

La bibliohèque de l'E-mailing  (conseillée et gratuite)

La Bibliothèque de l’E-mailing

Garantie exclusive

logiciel E-mailing et BDD

Les témoignages de nos clients

Français

 Sources officielles

 Définitions des termes

Fichiers belges.

Belges


 Promotions

Conseils - Documentation

Nous contacter

Fichiers suisses

Suisses

 La délivrabilité

La prospection par E-mailing

Votre avis et vos réclamations

 nous intéressent !

Anglais

CREATION de vos SITES

 Licence d’exploitation

 Questions - Réponses


La garantie exlusive de 2LM, cliquez pour détails !


Allemand

Paiement

Politique anti-spam

 Devenez Partenaire

Hollandais

La solution de paiement en ligne la plus simple et la plus sécurisée

Paiements frauduleux

Conditions de vente

Grecs

Chèque ou virement

Chiffres / Législation

Les abonnements E-mailing

Italiens

Notre assistant à distance

EASY-ASSISTANCE

Livraison, format, facture

Les doublons d’e-mails ?

Espagnols

Suivez-nous sur Facebook ! Suivez-nous sur Twitter ! Rejoignez-nous sur Google ! Suivez-nous sur Twitter !